Elle se définit par l’abstraction des ressources matérielles. Ceci pourrait se décrire par le fait de disposer d’environnements virtuels (systèmes et applications) qui s’exécutent sur un environnement matériel donné mais sans y être lié. Le matériel peut changer, l’environnement virtuel être déplacé (pendant la production et avec un minimum d’impact sur les performances). Nous avons ainsi plusieurs types de virtualisation.
 Virtualisation des serveurs.  Virtualisation des postes clients (Virtual Desktop Infrastructure, Thin client).  Virtualisation de stockage.  Virtualisation des réseaux (vLAN).

Dans la pratique, tout ce qui utilise une charge matérielle peut être virtualisé. Il n’existe pas de limite aujourd’hui tant la virtualisation s’est développée : les serveurs webs, de messageries, réseaux, applicatifs et les serveurs de base de données, sont les premières parties généralement virtualisées dans les entreprises dans le but d’améliorer le taux d’utilisation des machines et diminuer le TCO (Total Cost of Ownership = coût total de possession)

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =


Follow by Email
Facebook
Facebook
LinkedIn